Thérèse dans ses derniers moments, accrochée à la croix
LES ECRITS DE THERESE

Poème de Thérèse en 1887

"O Cœur de Jésus, trésor de tendresse, C'est toi mon bonheur, mon unique espoir !"

Thérèse Martin, sa sœur cécile et leur père Louis s'arrêteront à Paris, prononcer sa consécration au Sacré-Cœur dans la chapelle Saint-Pierre, dans la crypte de la basilique Montmartre.

Prière du synode sur la famille

Les deux sœurs choisiront le Carmel et n'en sortirons plus ; leur parents seront proclamés saints le 18 novembre 2015. Voici un des ses poèmes.

"O Cœur de Jésus, trésor de tendresse,
C'est toi mon bonheur, mon unique espoir !
Toi qui sus bénir, charmer ma jeunesse
Reste auprès de moi jusqu'au dernier soir.
Seigneur, à toi seul j'ai donné ma vie,
Et tous mes désirs te sont bien connus.
C'est en ta bonté toujours infinie
Que je veux me perdre, à Cœur de Jésus !

Ah ! je le sais bien, toutes nos justices
N'ont devant tes yeux aucune valeur ;
Pour donner du prix à mes sacrifices,
Je veux les jeter en ton divin Cœur.
Tu n'as pas trouvé tes Anges sans tache ;
Au sein des éclairs, tu donnas ta loi ;
En ton Cœur Sacré, Jésus, je me cache,
Je ne tremble pas : ma vertu, c'est Toi !

Afin de pouvoir contempler ta gloire
Il faut, je le sais, passer par le feu.
Et moi je choisis pour mon purgatoire
Ton amour brûlant, à Cœur de mon Dieu !
Mon âme exilée, en quittant la vie,
Voudrait faire un acte de pur amour,
Et puis s'envolant au Ciel sa Patrie,
Entrer dans ton Cœur sans aucun détour !"

Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus, Poème au Sacré-Cœur de Jésusw (octobre 1895). Office central de Lisieux,(1941).

Dieu présent dans le silence

Un ascète de Ninive, au VIIème siècle : "Aime le silence plus que tout. Car il te donne de porter du fruit. La langue est incapable de l’expliquer. Efforçons-nous d’abord de nous taire. C’est par le silence que va naître en nous ce qui y conduira. Si tu agis ainsi, je ne saurais te dire quelle lumière se lèvera sur toi. Grand est l’homme qui, dans la patience de ses membres, s’est merveilleusement habitué à n’être plus qu’à l’intérieur de son âme."

Poèmes liturgiques

Dés le premier monothéisme Zoroastrien, les poèmes ou psaumes, sont au coeur de la liturgie. La foi s'exprime par la Voix, qui exprime la Foi, au service de notre Roi Jésus Christ.

Lisez la Bulle "Miséricordiae Vultus" du Pape François !

Le prophète Elie

- Consécration au Cœur Immaculé de Marie

- Le prophète Elie

- Texte du cycle d'Elie, Carmes de Paris

Poèmes liturgiques

- Les Gathas de Zoroastre

- Les psaumes de David mis en musique par Claude Lejeune

Panis angelicum (le pain des anges)