Une scupture de la mort de Saint Denis, témoignage historique.
LIEU DE LA DECAPITATION DE SAINT DENIS ET SES COMPAGNONS

Les premiers martyrs chrétiens de Paris

Le Martyrium, nous permet de célébrer la mémoire du martyr de Saint Denis et de ses compagnons et de tous les martyrs depuis le début du christiannisme.

Cruxifixion de Jésus et décapitation de Saint Denis

Saint Denis s'était fait "remarqué" par le gouverneur romain en 258 près du temple romain dédié à Mercure. Il fut "questionné" et éxécuté par les romains. Un miracle eu lieu, il prit sa tête, la lava dans la fontaine et marcha quelques kilomètres (rue du Mont Cenis..) et il déposa sa tête au lieu où la Basilique de Saint-Denis fut contruite.

Vers 475, Sainte-Geneviève, décida le peuple parisien à élever une chapelle sur le lieu de l'éxécution à la hâche du saint, deux siècles auparavant. Saint Denis est le premier évêque et martyr de Paris. Sa légende, illustrent cette période du Paris-romain oú les disciples du Christ sont vainceurs "non en combattant, mais en mourant". La Saint Denis est fêtée le 9 octobre, en période de vendanges.

Messe pour la fête de Saint Ignace le 31 juillet à 18h30, au martyrium, lieu de fondation de la communauté des Jésuites.

Evènement du 31 juillet 2021

Cette année 2021, aura vu 3 prêtres concélébrer dans la chapelle du Martyrium entourés d'une petite assemblée de fidèles. Un prêtre du Diocèse de Quimper est venu célébré avec deux autres prêtres. Le Martyrium est un lieu de résurrection pour notre vie. Il y avait dans cette célébration une anticipation de la fête de la Transfiguration du Seigneur, au Mont Thabor. L'espérance chrétienne se manifeste en ce lieu où Saint Denis de Paris fut décapité pour sa Foi en Jésus.

La cruxifixion de Jésus et sa résurrection d'entre les morts se manifestent dans le "sacrifice" de la messe. Jésus se transfigure en présence de Elie et Moîse, les 2 prêtres qui entouraient le célébrant tel Jésus le bon Berger, témoins participant de cette métamorphose.

"Heureuxe Paroisse Saint Yves", qui a profité pleinement, le jour de la Saint Ignace, le 31 juillet, de ce nouveau départ en mission, vers un avenir, comme le firent Saint Ignace et ses compagnons lors de la conception de "La Compagnie de Jesus". Si ils savaient le don de Dieu. Toute personne peut venir et y prier pour les martyrs de notre temps.

Le martyrium est un lieu où Saint Denis et ses compagnons se sont fait décapité à la hâche par les romains, dénoncé aux autorités romaine, près du temple de Mercure "au coin de la rue" à Lutèce. Les décapitations en ces temps troublés ressemblent à cette des romains soumis à des idôles payennes, comme le CoronaVirus.

Le scandale de la Croix

Souffrir participe à la rédemption du monde. L'après guerre en France a vu naître la société consumériste, le désir de liberté, d'émancipation, de confort. La croix a disparu des écoles, des université et plus grave des demeures. Or la vie et les épreuves nous rattrapent et à une Moment donné la question de la souffrance et des maladie (la mal à dit) se pose. Padre Pio, nous invite, lui qui a vécu un martyr chrétien au quotidien à offrir nos souffrances pour Sauver des âmes ! Notre Dame des douleurs, gravez dans notre coeur les souffrances du Christ !

Les martyrs sont enlevés au Ciel

Saint Symphorien fait partie de martyrs décapités. Il exprimait sa foi très profonde e, disant "Ne thésaurisez pas en ce monde" : «Les biens des chrétiens, leurs honneurs, ne sont pas de ce monde ; le monde passe comme une ombre, Dieu seul donne le vrai bonheur»

Un martyr montfortain

Les Français ont appris la mort d'un prêtre, supérieur provincial des Montfortains, fondée par Louis Marie Grignon de Montfort. Il était un homme de coeur, simple, hospitalié et mettait en pratique l'Evangile du Seigneur. Olivier Maire, supérieur des montfortains dans la commununauté où se trouve la tombe de Saint Louis Marie Grignon de Montfort.

Mgr François Jacolin rappelle : "Le Père Olivier Maire livre un témoignage de charité chrétienne, à la suite du fondateur de sa congrégation saint Louis-Marie Grignion de Montfort et à la suite du Christ «qui nous a appris à nous mettre au service des autres, en particulier de ceux qui sont en difficulté». «On ne va pas vers les autres sans s'exposer». «Son exemple est un modèle pour nous. Il y aura des fruits pour la congrégation et pour toute l’Eglise». Le père Olivier Maire rejoint le cortège des martyrs chrétiens, Le père Hamel, les martyrs de Nice....

Archéologie

La chapelle primitive construite sur la Butte en l'honneur de saint Denis tombait en ruine au IXe siècle. Elle fut reconstruite à cette époque, la colline de Montmartre étant un lieu de pèlerinage extrêmement fréquenté. Outre saint Denis, on y vénérait les ossements d'un grand nombre de chrétiens anonymes martyrisés au cours des persécutions et qui ont contribué à faire appeler la colline mont des Martyrs.

En 1559, un incendie détruisit une grande partie de l'abbaye des Bénédictines de Montmartre qui se trouvait au sommet de la Butte et, depuis lors, le mal alla s'aggravant jusqu'en 1611, époque oú Marie de Beauvilliers qui, pendant près de soixante ans, gouverna l'abbaye, entreprit la restauration du Martyrium qui se trouvait au flanc de la colline. Autour de cette chapelle fut construit une nouvelle abbaye dite "d'en-bas" reliée à celle d'en haut par une galerie longue et voûtée.

Sarcophages dans la crypte du Martyrium, Métro Abbesses, Paris

Au cours des travaux, le 11 juillet 1611, on mit à jour un escalier conduisant à l'ancienne crypte, sanctifiée, disait-on par saint Denis. Cette découverte fit grand bruit. Marie de Médicis et plus de soixante mille personnes se rendirent sur les lieux, créant un nouveau courant de dévotion.

A la fin du XIVe siècle, le roi de France Charles VI, après la guérison momentanée d'un premier accès de folie et après avoir échappé par miracle aux flammes d'un incendie, accomplit un pèlerinage d'action de grâces au Martyrium de Montmartre. Au début du XVe siècle, dans Paris en proie à la lutte des Armagnacs et des Bourguignons, les scènes d'égorgements et de pillage furent telles que les paroisses parisiennes se rendirent en procession sur la colline de Montmartre pour demander à saint Denis de sauver la capitale.

Vœu des premiers Jésuites au martyrium

En 1525, quand François Ier eut été fait prisonnier à la bataille de Pavie, le peuple de Paris en foule vint à Montmartre prier à la chapelle leur patron Saint-Denis, pour que cesse la grande désolation.

Le film de Louis de Funes a été tourné sur la rivière souterraine de la Grange Batelière, aujourdhui canalisée dans les égoux de PARIS.

Le 15 août 1534, c'est à Montmartre que saint Ignace, saint François-Xavier et leurs compagnons fondirent, en quelque sorte, la Compagnie de Jésus. Saint Ignace mettra en place la Contre-réforme pour s'opposer à l'expansion du protestantisme.

Jubilé des frères prêcheurs, Les Dominicains, le 6 aoput 2021. 1221 - 2021

La pèlerinage au Martyrium

Les personnes qui viennent s'amuser à Montmartre, n'imaginent qu'ils dansent sur les ossements des premiers martyrs chrétiens sous l'occupation romaine à Lutèce. La chapelle est visitable toujours aujourd'hui.

Le martyrium de Montmartre fesait partie de l'abbaye des bénédictines de Montmartre qui s'étendait au nord de Paris, hors les murs, sur l'axe de la rue Montmartre, dans le faubourg. Il s'agissait d'une petite chapelle en contre-bas au sud de l'Eglise principale. La majorité du territoire était cultivé.

Cette chapelle est un lieu de pélerinage car c'est le lieu de sépulture des premiers martyrs chrétiens dont le patron de Paris, Saint Denis. Sainte Geneviève venait avec le peuple parisien en procession. Le pèlerinage à la vierge à cette époque est ND des Vertus d'Aubervilliers. Le Louvres avait encore sont allure Moyen-Ageuse.

Le film de Louis de Funes a été tourné sur la rivière souterraine de la Grange Batelière, aujourdhui canalisée dans les égoux de PARIS.

La Grange Batelière

Paris était séparé de la butte Montmartre par une rivière visible La Grange Batelière (actuel 9e) et par les fortifications de Paris. La rivière de la Grange passe près de la salle des ventes Drouot actuellement et alimente un lac sous l'Opéra qui participe à l'acoustique du théâtre. Ordre mendiant issu d'une réforme de l'ordre des ermites de Saint-Augustin, les Augustins déchausssés acquérirent une partie du fief de la Grange-Batelière. Les augustins déchaussés ou Petits-Pères occupaient aussi le couvent de Notre-Dame-des-Victoires, fondé par Louis XIII le 9 décembre 1629. Le film avec Louis de Funes "La grande vadrouille" a été tourné sur la rivière souterraine aujourdhui canalisée. Cette rivière était une rivière d'approvionnement en eau potable dans les faubours de Paris

Visiter le "Martyrium de Montmartre" c'est honorer ceux qui ont sacrifier leur vie pour que d'autres soit heureux aujourd'hui à Montmartre. Les martyrs sont des repères lumineux, des précurseurs, comme le fut Jean-Baptiste qui balise la vie des hommes vers la rencontre de Jésus. Quatre messes sont planifiées par an, les jours de la fête de Saint Ignace le 31 juillet, de l'Assomption le 15 août (date-anniversaire du vœu de Montmartre), de Saint Denis le 9 octobre, de Saint François-Xavier (3 décembre)

Plan victor montmartre

Évangélisation du Japon par François Xavier

En 1542, commence l'évangélisation grâce à Saint François Xavier. Ce n'est qu'en 1597, un an avant la mort de Toyotomi Hideyoshi, 26 Chrétiens, la plupart japonais, sont crucifiés à Nagasaki. Nagazaki fut ensuite une ville martyr, lors de bombardements de Nagazak et Hiroshima, ordonné par un américain anti-catholique. Le Japon est un peuple martyr par le nucléaire militaire et civil. Ainsi les évêques du Japon ont décrété le nucléaire civil et nucléaire interdit

Traducteur, grec, latin, français, allemand

Le mal a dit le combat spirituel à mener

La fête nationale du 15 août survient dans le contexte de l'Epidémie. La Vierge Marie, écrase de son talon le serpent des origines. Si l'épidémie de Coronavirus est une oeuvre diabolique, initiée par Satan (le PCC en Chine en est l'expression actuelle la plus visible), il convient de se précipiter à relire sa vie depuis la conception et d'aller se confesser : se repentir, s'engager à ne pas recommencer, afin de se préparer à mourrir saintement ou à vivre dans la grâce.

Il convient donc de courrir se procurer des médailles miraculeuses pour les distribuer à tout va, bénies chez les soeurs de Saint Vincent de Paul, rue du Bac à Paris (métro Sèvres-Babylone). Une croix de Saint Benoît, exorciste, bénie, elle aussi spécialement par un prêtre et portée au cou, pour écarter le démon. Nous sommes quoiqu'il en soit invité à vivre en état de grâce et de communier au sacrement de l'eucharistie. La récitation du rosaire devient elle aussi indispensable pour méditer chaque jour la vie de Jésus, qui redevient la superstar de l'évènement. Il est possible de fait qu'il y ai moins de franc-maçons à l'arrivée sauf pour ceux qui vont se convertir et que la dictature s'effondrera.

La Médaille miraculeuse fut frappée et diffusée sur les ordres de la Vierge Marie à Catherine Labouré, lors de l'Epidémie duu mois de mars 1832, où le choléra se répandait à Paris. Cette médaille peut être en simple aliage, en or, en argent, peut importe. Les malades deviennent de fait des martyrs et vont au Ciel s'ils meurent, comme pour le Sida qui eu la même origine invitro dans un laboratoire. Dieu reconnait les siens ! Quand à ceux qui restent en vie, ils auront encore un petit bout de pèlerinage à faire sur cette Terre. C'est le meilleur "vaccin" donné par Dieu. La machine de guerre luciférienne, inspirée par des sectes occultes aux intérêts voraces, vise à faire peur et n'est donc pas très utile. Prenons du recul, la peur étant mauvaise conseillère.

Jean le baptiste, décapité sur les ordres du roi Hérode suite à un faux serment qu'il fit à sa fille, qui voulait la tête de Jean-Baptiste sur un plateau.

Salle des martyrs aux missions étrangères

Le 3 août 1843, le père Charles-François Langlois, en présence du vicaire général du Diocèse de Paris, Mgr Eglée, de cinq docteurs, dont Joseph Récamier, et de membres du Conseil de la Congrégation pour la Propagation de la Foi, ainsi que du frère du martyr, reconnait officiellement les reliques de saint Pierre Dumoulin-Borie, tué quatre ans plus tôt dans l'actuel Vietnam.

C'est ainsi qu'est commencée la Salle des Martyrs. Les vagues de persécutions en Asie et la vénération des reliques des nouveaux martyrs entraînent des changements pour faciliter l'accès d'un plus grand nombre.Les missions étrangères, qui deviendront un lieu de dévotion aux morts en mission, et, de prière pour les jeunes missionnaires. Un culte s’instaure autour de la châsse du martyr : on l’a placé dans une chambre à l’étage et l’habitude est prise – qui devient un rite du séminaire – de passer chaque jour un moment à cet endroit. La châsse de Borie n’est pas longtemps isolée : on adresse à Paris les restes d’autres victimes de persécutions au Vietnam et en Chine.

Télécharger

- Téléchargez "Prions en Eglise", textes du 15 août

- Téléchargez Rosaire : méditer avec Marie la vie de Jésus

- Reconnais O Chrétien ta dignité, Saint Maurice

- Chretien Reconnais Ta dignité

- Rosaire médité, Eglise catholique de Martinique

- Consécration de la France à Marie par Louis XIII en 1638

- Consécration au Cœur Immaculé de Marie

- Consécration de la France au Coeur de Jésus, Louis XVI.

- Prière à Notre Dame des douleurs

- Histoire de la Compagnie de Jésus (3)

- Prière aux martyrs chrétiens

- Bulle Regimini militantis ecclesiae, Paul III, 1540

- Plan Saint Victor de la ville de Paris en 1550.

- Plan Mériant de Paris, 1615.

- 2000 ans d'histoire des égouts de Paris-Lutèce.

Peintures

- Couronnement de la Vierge Marie

- Marie au pied de la Croix

Le glas de Mont-Cenis

Portail de la Cathédrale de Paris. Saint Denis portant sa tête entouré de deux anges. Le martyr de Saint Denis devant le temple de mercure à Paris, près du Martyrium. La transfiguration de Jésus en présence de Elie et Moïse, devant les apôtres Pierre, Jacques, et Jean Ignace de Loyola à la crypte avec les compagnons, Simon Rodriguez, Francisco de Xavier, Diego Launez, Alfonso Salmeron, Nicolas de Bobadilla et Pierre Favre créent la première communauté en 1528. Sur les pas de padre pio

Martyrs