MARTYR AFGHAN, LE COMMANDANT SHA MASSOUD

Le Commandant Sha Massoud, admirateur du Gal Charles Degaulle, s'est battu pour la Liberté face au soviétiques.

En ces temps de dictature mondialiste, deux dirigeants nous rappellent que la communion spirituelle et le courage des hommes libres peuvent sauver leur peuple du pire.

Massoud et le général Degaulle, même combat

L'afghanistan, pays du quart-monde

L'Afganistan est un pays entouré de puissants, La Russie, la Chine, le Pakistan, l'Iran, le Tadjikistan. L'Afghanistan et en particulier le Pashtounistan est le coeur spirituel de l'Asie centrale. Sha Massoud est un Tadjik d'Afghanistan, mort Martyr pour sa Patrie et la Liberté. Déchiré par les guerres l'Afghanistan est un pays du quart monde, l'accès aux soins et à la nourriture sont très pauvres.

La pose d'une plaque d'une Allée Commandant Massoud, dans les jardins des Champs-Elisées à Paris par Anne Hidalgo et Ahmad Massood fils, honore la mémoire du martyr Ahmand Sha Massoud. Cela fait suite à une décision du Conseil de Paris, adopté à l'unanimité, le 2 février 2021. C'est une occasion de se souvenir du combat incessant du peuple afghan pour sa dignité dans un contexte d'ingérence étrangère et de guerre tribales. Comme le fit le Général Degaulle pour la France en 1941, il incarnait l'espoir pour le peuple pour le salut de sa Patrie.

Charles Degaulle fuit à Londres, d'où il enverra des discours et instructions aux résistants de la France Libre par Radio Londres. Massoud, qui s'est inspiré du Général Degaulle fut vainqueur des soviétiques et fut assassiné le 9 septembre 2001.

Un martyr, guide pour la jeunesse afghane

Assassiné lors d'un attentat, deux jours avant les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Ce crime fut revendiqué par Al-Qaïda. Washington avait réagit par une opération militaire en Afghanistan, pour chasser les talibans du pouvoir. Massoud avait la foi de penser que son combat contre le communisme était le chemin du combat pour rejoindre le jardin de Dieu, promis aux martyrs. L'esprit de Massoud est très vivant dans l'esprit des "Enfants de Massoud" qui avait tant espérer en cet homme libre, stratège et non-violent fondamentalement. L'esprit de résistance reste très fort en Afghanistan pour retrouver la Paix, grâce une foi inébranlable, ancrée dans le peuple afghan.

Initiatives agricoles par l'irigation

Un jeune médecin japonais Tetsu Nakamura est venu en coopération dans plusieurs cliniques au Japon, il décide, en 1984, de partir pour une mission au Pakistan, près de Peshawar, le long de la frontière afghane. Une organisation humanitaire l’envoyait, en zone rurale, ouvrir un centre de traitement de la lèpre. Au bout de 5 ans il déclare «Je ne vais pas prendre mes jambes à mon cou et abandonner tous ces gens», écrit-il dans son journal de bord. Il décida d'agir autrement en reverdissant les plaines désertiques.

Pendant la guerre en l’Afghanistan entre les moudjahidins sous le commandement de Massoud et l'armée soviétiques créa de grands besoins en soins médicaux. En 1991, Tetsu Nakamura ouvre un dispensaire pour accueillir les réfugiés dans la province de Nangarhar, en Afghanistan. Il apprend les langues persanne et le pashto.

Une grande sécheresse s’abat sur la région en 2000. La malnutrition tue beaucoup d'enfants et Tetsu Nakamura comprend que la médecine ne suffit plus. Il faut soigner autrement.

Il organise un plan d'irigation des plaine arides et parvient à reverdir le désert de cultures.

5000 ans de Civilisation

Ancré profondément dans le monothéisme premier du Zoroastrisme, du Bouddhisme, de l'Islam l'a Afghanistan à subit les influances des Empires grec avec Alexandre le Grand, Perse, Mongol. Le peuple afghan a une spiritualité très profonde et intérieure qui se renouvelle à chaque instant selon les doctrine zoroastrienne et fondée sur l'hospitalité. L'Islam des afghans est une voie de l'équilibre et du juste milieu. Le peuple Afghan est ancré dans ces traditions culturelles grâce aux invasions et aux religions qui se sont succédées. La religion majoritaire est l'Islam, unificateur des tribues qui constituent la Nation.

La Foi, pilier de la victoire contre les soviétiques athés.

C'est armé d'une foi profonde que les afghans réussissent à gagner malgré leur sous-nombre contre l'armée la plus puissante du monde. Un Afghan ne craint pas de se battre car il sait qu'il ira au Paradis si il meurt au combat. Une leçon de vie qui pourrait servir aujourdh'ui à l'Europe et au monde, face à l'ambition égémonique du Parti Communiste Chinois qui envahit le monde.

Le commandant Massoud se tourne vers l'Europe

Les députés européens ont été marqué par la force du "Lion du Panshir" et ont écouté sont appels aux nations libres de venir à son aide. Mais aucune réponse positive ne lui fut rendue.

Le commandant Massoud reçu à Paris

Hubert Védrine, ministre des affaires étrangère sous la présidence de Chirac accueilli le Commandant Massoud à Paris avec l'honneur qui lui était dû mais ce fut sans suite. Quelques jours après il se fait assassiner lors d'un attentat par deux faux journalistes arabes lors d'une interview, deux jours avant l'attentat du 11 septembre à New-York.

Carte de la région de l'afghanistan

Livres pour connaitre l'afghanistan

Un pays convoité par les grandes puissances

L'Afghanistan fut convoité par les russes, les américains avec l'aide du Pakistan pour des raisons stratégiques militaires. Le pays est aussi convoité pour ses ressources minières et de pierre précieuses et ses métaux rares... La population est, elle, dans une grande misère avec peu de moyens médicaux. Les guerres déclarées par les grandes puissances ont détruit les infrastrutures et réduit le peuple à la pauvreté.

La paix, l'amour et la joie de Dieu sur l'Afghanistan

Hymne National Afghan

Dā watan Afγānistān dai, dā izat də har Afγān dai Kor də sole, kor də ture, har bačai ye qahramān dai. Dā watan də ttolo kor dai, də Baločo, də Uzbəko də Pax̌tun aw Hazārawo, də Turkməno, də Tāǰəko Wər sara Arəb, Guǰər di, Pāmiryān, Nuristānyān Brāhuwi di, Qizilbāsh di, ham Aymāq, ham Pašāyān. Dā hiwād ba təl dzaleγ̌i, ləka lmar pər šnə āsmān Pə sine ke də Āsyā ba, ləka zrrə wi ǰāwidān Num də haq mo dai rahbar, Wāyu Allāhu Akbar, Wāyu Allāhu Akbar, Wāyu Allāhu Akbar

Cette terre est l’Afghanistan, c’est la gloire de tous les afghans, Le pays de la paix, le pays de l’épée chacun de ses fils sont braves. C’est le pays de toutes les tribus, La terre des Baloutches et Ouzbeks, Pachtounes et Hazaras, Turkmens et Tadjiks. Avec eux, il y a Arabes et Gujjars, Pamiris, Nuristanis, Brahouis, et Qizilbash, également Aimaks et Pashais. Cette terre brillera pour toujours, comme le soleil dans le ciel bleu, Dans la poitrine de l’Asie, ça va rester comme son cœur pour toujours. Nous allons suivre le dieu unique. Nous disons tous, « Allah est le plus grand! », nous disons tous, « Allah est le plus grand! », nous disons tous, « Allah est le plus grand! »

Martyr du Commandant Sha Massoud

Le Commandant Ahmad Sha Massoud, d'origine du Panshir, membre des Moudjahed, fut assassiné par deux faux journalistes arabes deux jours avant le 11 septembre. Il avait combattu dans les troupes afghanes des Moudjahidines, contre l'invation soviétique. Il est comparable au Général Degaulle, qu'il admirait, car il voulait rassembler toutes les forces du pays, de toutes tribues. Les Martyrs vont au Paradis directement auprès de Dieu. Paix à son âme. Ahmad Massoud, à Bazarak au Panjshir, Ville où se trouve le tombeau de Sha Massoud, héro de l'Afghanistan libre.

Martyr du général Abdul Raziq

A deux jours des élections législatives, le 18 octobre 2018 à Kandahar, les talibans ont éliminé l’un de un des plus farouches opposants. Il était une espérance pour les afghans. A la tête de la province de Kandahar, le général Abdul Raziq était l’un des responsables de sécurité le plus puissant du pays qui était capable de diriger l'Afghanistan. Paix à son âme.

Martyr du prince Ahmad Zahir Majlisi

Ahmad Zahir Majlisi, prince Afghan qui était aussi un célèbre artiste, est mort assassiné, officiellement dans un accident de la route, démanti par la famille qui y voyait un assassinat. Il était le prince héritier du Royaume Afghan. Il avait une aura auprès du peuple en tant que prince et était un chanteur célèbre pour ses chansons poétiques inspirées du la très belle litérature amoureuse et spirituelle de l'Afghan traditionnel. Paix à son âme.

Crédit Photos : Icône Saint-Paul Saint-Louis, Citadellle de Kandahar in 1638, Shah Jahan commanded by Kilij Khan. Portrait Ahmad Massoud : Wakil Kohsar, AFP. Divers : JLF.